Un avion d’Air Canada arrivant de Toronto a dû effectuer vendredi une manœuvre d’attente au-dessus de Tel-Aviv en attendant que l’aéroport israélien, visé par des roquettes, soit sûr, a indiqué une porte-parole du transporteur aérien.

« Huit kilomètres avant l’atterrissage à l’aéroport de Tel-Aviv ce matin, les pilotes de notre vol AC84 au départ de Toronto ont reçu l’ordre du contrôle de la circulation aérienne israélienne d’exécuter une manœuvre normale de circuit d’attente », c’est-à-dire d’effectuer des cercles au-dessus de la ville israélienne et la mer Méditerranée, a déclaré cette porte-parole, Isabelle Arthur.

Cette mesure visait à « attendre que les conditions dans l’espace aérien soient jugées sécuritaires avant d’atterrir », a-t-elle dit et cela n’a entraîné qu’un retard de 10 minutes.

L’aéroport international Ben-Gurion de Tel-Aviv a en effet fait l’objet vendredi d’attaques à la roquette lancées depuis Gaza, selon la revendication de la branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam.

Interrogée par l’AFP, l’armée israélienne s’est bornée à confirmer que « deux roquettes avaient été interceptées au-dessus de la métropole de Tel-Aviv ».

La chute mardi d’une roquette à proximité de l’aéroport de Tel Aviv avait entraîné l’annulation de plusieurs vols américains et européens.

Le vol AC84 perturbé vendredi était d’ailleurs le premier d’Air Canada vers Israël depuis cet incident.

« La sécurité de nos passagers et de nos équipages est notre priorité absolue, et nous continuerons de surveiller l’évolution de la situation de près », a assuré Isabelle Arthur.