Sydney – Des milliers de personnes se sont réunies dimanche à Sydney, Melbourne et Perth pour témoigner leur solidarité à Israël. La communauté juive australienne avait organisé des rassemblements et des manifestations de soutien à l’Etat hébreu.

Les événements se sont déroulés une semaine après qu’un membre de la communauté juive ait été agressé pour avoir porté un T-shirt aux couleurs de l’armée israélienne – et en même temps que les manifestations anti-israéliennes qui avaient également lieu à travers le pays.

Bien que l’Australie soit généralement très paisible, les services de sécurité de la communauté juive ont élevé le niveau de danger pour les Juifs du pays.

Il y a dix jours un homme de Melbourne a été attaqué pour avoir porté un T-shirt avec le logo « Tsahal » écrit en hébreu. Rentrant à la maison après une nuit, deux hommes arabophones ont bondi sur Zachary Gomo, 28 ans.

« Je les ai remarqué quand il était trop tard. Ils ont sauté sur moi, ont commencé avec des coups de poing, en hurlant « Kalb Yehud ! [Chien juif], Allahu akbar [Dieu est grand] et quelque chose sur la bande de Gaza en arabe », a déclaré Gomo à JTA après cette agression.

A Sydney, lors de la manifestation de dimanche, l’ambassadeur d’Israël en Australie, Shmuel Ben-Shmuel a lancé aux 1 500 membres de la communauté de Sydney qui s’étaient réunis à la synagogue centrale de la ville : « Vous êtes comme nous, nous sommes comme vous ».

« Pour tous ceux qui sont rassemblés ici aujourd’hui, nous vous remercions de se tenir auprès de nous pendant ce moment difficile. Votre soutien est une source d’encouragement, votre compassion une source de réconfort et votre solidarité une source d’espoir », a déclaré Ben-Shmuel.

Ben-Shmuel s’en est pris à l’utilisation de civils par le Hamas pour protéger son infrastructure terroriste, en disant : « Israël a été forcé de se défendre et de protéger ses habitants de nouveaux actes de terrorisme ». Il a également rappelé les objectifs officiels de l’opération en disant qu’Israël continuerait à se battre « jusqu’à ce que le but soit atteint – la restauration du calme pour les citoyens d’Israël pendant une période prolongée, tout en infligeant un coup dur aux infrastructures du Hamas et aux autres organisations terroristes qui menacent notre pays ».

En tant que représentant officiel d’Israël à Canberra, Ben-Shmuel a profité de l’occasion pour transmettre au public les condoléances d’Israël pour les familles de près de 40 Australiens morts dans le vol de la Malaysian Airlines, abattu au-dessus de l’Ukraine. « Cet acte est horrible, et toutes ces vies perdues, c’est tragique », a-t-il déclaré.

Dans un parc de Melbourne dimanche, Dr. Danny Lamm, président de la Fédération sioniste d’Australie a déclaré à la foule, « Israël fait face à une bataille sur trois fronts : le front de bataille à Gaza, le front intérieur et le front mondial où la légitimité de son opération fait question… Il est impératif que le monde entende la vérité et comprenne qu’Israël agit en légitime défense ».

Parallèlement à ces événements, et aux rassemblements solidaires avec Israël à Perth et en Nouvelle-Zélande, une mobilisation en faveur du peuple palestinien – et, parfois, du Hamas lui-même – a également eu lieu dans toute l’Australie.

« Nous sommes tous des Palestiniens » a-t-on pu entendre à Sydney, où quelques milliers de personnes se sont rassemblées dimanche. Cependant, avec de nombreux drapeaux jaunes du Hezbollah aux côtés des drapeaux palestiniens, les manifestants ont non seulement chanté à l’appui de la population de Gaza, mais aussi contre Israël. Entre des slogans comme ‘A bas Israël’ ou ‘De la rivière (Jourdain) à la mer, la Palestine sera libre’, on ne savait plus très bien s’il s’agissait d’un rassemblement en soutien aux Palestiniens ou une manifestation pour la disparition d’Israël.