Ehud Olmert sera probablement condamné à plusieurs années de prison lors de son audience mardi à 9 heures et ce, bien que les tribunaux soient susceptibles de le garder hors de prison pendant qu’il fera appel.

Moins d’une heure avant l’audience, Olmert a clamé son innocence et a protesté contre la peine prévue. « C’est un triste jour. Un verdict sévère et injuste doit être transmis à un homme innocent » a déclaré l’ancien Premier dans un communiqué.

L’audience très attendue à la Cour de Justice de Tel Aviv arrive un mois après que Olmert ait été reconnu coupable de plusieurs accusations de corruption découlant de sa participation en tant que maire de Jérusalem dans la réalisation de Holyland, un immense complexe résidentiel au Sud-Ouest de la ville.

Neuf autres fonctionnaires ont également été accusés dans cette affaire, et la plupart d’entre eux seront vraisemblablement condamnés mardi.

Si le juge David Rozen envoie Olmert en prison, ce sera la première fois qu’un ancien Premier ministre est mis en détention depuis la fondation de l’État d’Israël.

Lors de l’audience, il est prévu que Rozen fixe une date pour le début de l’incarcération, mais Olmert aura 45 jours pour faire appel de la sentence.

La Cour suprême pourra décider s’il doit être emprisonné pendant la procédure de recours ou s’il peut rester en liberté pendant cette procédure.

Une équipe spéciale a déjà été mise en place afin de gérer cette situation sans précédent d’envoyer un ancien premier ministre en prison.

Le ministère public, représenté par l’avocat général Yonatan Tadmor, a demandé en avril des peines sévères pour les personnes reconnues coupables dans cette affaire, et a recommandé une peine de six ans assortie d’une amende de 1,3 million de shekels (environ 370 000 dollars) pour l’ancien Premier ministre.

« La punition dans l’affaire Holyland doit avoir un impact vu la gravité des actes afin de prévenir et de dissuader » a déclaré Tadmor à la Cour.

Ehud Olmert a déclaré qu’il ferait appel de son cas devant la Cour Suprême qui selon ses vœux « essaiera de voir l’ensemble du tableau et pourra arriver à la conclusion que je n’ai jamais demandé ni reçu des pots de vin ».

Son avocat a demandé que le juge Rozen s’abstienne de condamner Olmert à la prison faisant valoir que des affaires de corruption similaires ont abouti à un maximum de 18 mois d’incarcération.

Channel 10 a rapporté lundi que l’accusation s’opposera à ce qu’Olmert reste en dehors de prison tout au long de la procédure d’appel.

La corruption dévoilée dans cette affaire est « unique de par sa gravité et de par son impact sur ​​l’État d’Israël, dans l’échelle de la corruption et dans les montants financiers impliqués dans ces pots de vin » a déclaré le mois dernier Yonatan Tadmor.