Le Premier ministre Benjamin Netanyahu devrait promouvoir le vice-ministre de la Coopération régionale, Ayoub Kara, au poste de ministre sans portefeuille, dans le cadre d’un remaniement ministériel précédant une décision de la Haute cour de justice, qui se prononcera sur la légalité de la détention par le Premier ministre de plusieurs portefeuilles ministériels.

La nomination de Kara, Druze israélien appartenant depuis des années au Likud, le parti de Netanyahu, devrait être approuvée dimanche par le cabinet, a annoncé mercredi le quotidien Haaretz.

S’il est nommé, Kara deviendrait le deuxième député de la communauté druze d’Israël à être ministre.

Tzahi Hanegbi, confident de Netanyahu, a été nommé ministre de la Coopération régionale le mois dernier.

Kara demande un poste ministériel depuis la formation de la coalition en 2015, et particulièrement depuis que Hanegbi est devenu ministre de la Coopération régionale. Kara a déclaré ce mois-ci au Marker qu’il « ne comprend pas pourquoi il ne me nomme pas ministre. C’est dans son intérêt avant d’être dans le mien. Je ne comprends pas, et je ne peux pas l’expliquer. »

Le ministre des Finances Moshe Kahlon présente le budget pour 2017 et 2018 devant la Knesset, à Jérusalem, le 2 novembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre des Finances Moshe Kahlon présente le budget pour 2017 et 2018 devant la Knesset, à Jérusalem, le 2 novembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

D’autre part, le député de Koulanou Eli Cohen devrait être nommé ministre de l’Economie, à la place de son président de parti, Moshe Kahlon, qui est aussi ministre des Finances.

Le parti d’opposition Yesh Atid a demandé l’année dernière à la Haute cour de se prononcer sur le nombre de portefeuilles que Netanyahu s’est réservé : il était à l’époque ministre de la Santé, de la Coopération régionale, des Communications et des Affaires étrangères, en plus d’être Premier ministre.

La cour avait estimé par quatre voix contre une, que le Premier ministre pouvait continuer à détenir ses quatre portefeuilles, mais trois juges avaient donné huit mois à Netanyahu pour réduire cette charge, déclarant qu’ils pourraient réévaluer la situation s’il ne le faisait pas, avait à l’époque annoncé Haaretz.

Les juges avaient déclaré qu’il était difficile de croire que Netanyahu pouvait gérer correctement tant de ministères, et que la situation n’était pas appropriée dans une démocratie.

Peu après, Netanyahu avait nommé Yaakov Litzman, du parti ultra-orthodoxe Yahadout HaTorah, ministre de la Santé.

Le Premier ministre est toujours ministre des Communications et des Affaires étrangères.