Le soldat israélien Elor Azaria, condamné pour homicide pour avoir abattu un terroriste palestinien désarmé et déjà neutralisé après une attaque au couteau à Hébron l’année dernière, devrait être placé en résidence surveillée ces prochains jours, ont annoncé les médias israéliens.

Pendant plus d’un an, Azaria a été confiné sur sa base après avoir été libéré d’une prison militaire peu après son acte, le 24 mars 2016.

En février, Azaria avait été condamné à 18 mois de prison. Cependant, la défense comme le parquet ont fait appel de la condamnation, les avocats du soldat voulant obtenir l’annulation de sa condamnation, et le parquet une peine plus sévère.

Les deux parties n’ont pas réussi à mener une procédure de médiation, forçant la cour à se prononcer sur les appels. Aucune date n’a encore été fixée pour le jugement de cette affaire clivante, qui a profondément divisé la société israélienne.

Azaria termine son service militaire jeudi, ce qui signifie que, si un verdict n’est pas prononcé d’ici-là, il ne pourra plus être confiné sur une base militaire.

Selon le site d’information Ynet, le parquet militaire ne devrait pas demander qu’Azaria soit incarcéré dans une prison civile, et par conséquent, les juges devraient lui permettre d’être placé en résidence surveillée.