Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon s’est déclaré dimanche « bouleversé » par l’attentat de Bruxelles et a réitéré « sa ferme condamnation de toute forme de racisme, de xénophobie et d’intolérance ».

Dans un communiqué, M. Ban « note que (…) la localisation de l’attaque évoque une possible motivation antisémite ».

Il « fait confiance aux autorités belges pour faire tout leur possible afin de poursuivre rapidement en justice le ou les auteurs de ce crime ».

Les autorités belges ont lancé un appel à la population pour retrouver l’homme qui a tué samedi de sang froid quatre personnes dans le Musée juif de Bruxelles, une attaque qui fait ressurgir le spectre de l’antisémitisme en Europe.

L’attaque survenue samedi peu avant 16H00 a fait dimanche un quatrième mort, le jeune réceptionniste du musée qui avait été hospitalisé dans un état très grave.

Le décès de cet homme de 24 ans s’ajoute à ceux d’un couple de touristes israéliens originaire de Tel Aviv et d’une Française de 67 ans, employée comme bénévole au musée.