Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a affirmé dimanche que le conflit à Gaza ne devait pas fournir de prétexte à une montée de l’antisémitisme en Europe.

Dans un communiqué, M. Ban « déplore la récente augmentation des attaques antisémites, particulièrement en Europe », à l’occasion de manifestations pour protester contre l’opération israélienne à Gaza.

Il estime que « le conflit au Proche-Orient ne doit pas fournir un prétexte pour une discrimination qui pourrait affecter la paix sociale n’importe où dans le monde ». Ce conflit « doit se résoudre par une cessation immédiate de la violence et par des négociations », ajoute-t-il.

Une commission de la Knesset s’était inquiétée lundi de la montée des incidents antisémites en Europe lors des manifestations pro-palestiniennes de solidarité avec la bande de Gaza.

Plusieurs actes antisémites ont émaillé de récentes manifestations de solidarité avec le peuple palestinien à Paris et en banlieue parisienne. Des saluts hitlériens, des drapeaux d’Israël brûlés, des quenelles, des affrontements près de synagogues, des cocktails Molotov lancé dans des synagogues, des slogans scandés lors des manifestations qui rappellent l’Allemagne nazie.