Barclays, géant bancaire britannique, prévoit d’adopter un nouveau système pour améliorer la sécurité de ses cartes de crédit. Il compte recourir à la technologie de cryptage utilisée par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

Selon le quotidien britannique The Telegraph, les inventeurs David Taylor et George French ont basé leur conception sur Enigma, une machine de codage inventée à la fin de la Première Guerre mondiale et utilisée par les nazis pendant les années 1930 pour coder les messages, en produisant régulièrement différentes combinaisons de nombres, permettant ainsi de changer constamment le code. Taylor et French, avec Barclays, ont breveté leur invention.

Un porte-parole de Barclays a déclaré au Telegraph que la banque « cherche constamment des moyens pour réprimer la fraude et protéger les clients ». Elle a par conséquent soutenu « une innovation qui permettrait de modifier de manière dynamique le code CVV attribué à une carte [les trois chiffres inscrits au dos de la carte bancaire], en vue de réprimer la fraude à l’achat sur internet. »

Le porte-parole a ajouté qu’il n’y avait pour l’instant pas de date fixée pour l’utilisation de cette technologie.

Actuellement, le code de sécurité à trois chiffres, dit code CVV, est situé sur le dos d’une carte de crédit, et est la première sécurité des cartes.

Le code CVV, situé au dos des cartes de crédit, est entouré en rouge. Illustration. (Crédit : CC BY-SA/Wikimedia Commons)

Le code CVV, situé au dos des cartes de crédit, est entouré en rouge. Illustration. (Crédit : CC BY-SA/Wikimedia Commons)

Le code CVV présente cependant de nombreuses vulnérabilités. Il est notamment faible face aux attaques dites de supposition, au cours desquelles des pirates tentent de deviner le code en essayant les différentes possibilités simultanément sur des milliers de site internet.

La nouvelle technologie, qui comprend un clavier sur la carte de crédit, sur lequel le possesseur de la carte entrera un code PIN, génèrera des codes différents. Ces codes seront produits à différents moments par une minuterie interne de la carte de crédit, et sera visible près de la signature visible au dos de la carte, a annoncé le Telegraph.

En plus de l’absence du code CVV, les nouvelles cartes de crédit n’auront pas besoin de lecteurs de carte PIN. Elles comprendront également une puce de paiement sans contact, ainsi qu’une connexion Wifi et/ou Bluetooth, selon le Telegraph.

La machine Enigma a été largement utilisée par les nazis pour envoyer des messages cryptés pendant la Seconde Guerre mondiale. Avec des trillions de combinaisons possibles, son code était considéré comme indéchiffrable.

Cependant, suite à des découvertes préliminaires des services de renseignements polonais, une équipe britannique dirigée par Alan Turing à Bletchley Hall a finalement réussi à briser en 1939 le code de la machine Enigma, donnant ainsi aux alliés un avantage inestimable sur les nazis.

L’idée que le déchiffrage d’Enigma aurait permis de raccourcir la guerre de plusieurs années et d’épargner des millions de vies, est grandement partagée par les historiens.

Des agences ont contribué à cet article.