Jérusalem, (AFP) – Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu était sous le feu des critiques de parlementaires religieux dimanche 26 janvier, après avoir appris que son fils entretient une relation avec une Norvégienne non juive.

Le journal norvégien Dagen a rapporté que Yair Netanyahu, 23 ans, fréquentait une Norvégienne de 25 ans, Sandra Leikanger, qui étudie actuellement en Israël. Dagen affirme que lors d’une rencontre à Davos, Benjamin Netanyahu a déclaré à son homologue norvégien, Erna Solberg, que les deux jeunes gens avaient récemment passé des vacances en Norvège.

Nissim Zeev, membre du parti religieux Shas, a indiqué que Benjamin Netanyahu devait « faire preuve d’une responsabilité nationale » en tant que Premier ministre. « C’est un gros problème. Je parie que cela le peine », a-t-il dit.

Moshe Feiglin, un député du Likoud, le parti de Benjamin Netanyahu, a jugé de son côté « très regrettable » cette relation.

L’organisation Lehava [dont le but premier est d’empêcher ce type de relation mixte] a appelé pour sa part Benjamin Netanyahu à agir pour « empêcher cette relation ». « Vos petits-enfants comme vous le savez, ne seront pas juifs », a mis en garde le directeur de Lehava, Bentzi Gopshtain, sur son compte Facebook – le judaïsme se transmettant par la mère.

Le bureau de Benjamin Netanyahu — qui lui-même était marié avec une non-juive, Fleur Cates, entre 1981 et 1984 — s’est refusé à tout commentaire sur cette affaire.