Le ministre de l’Éducation Naftali Bennett, qui détient également le portefeuille du ministère de la Diaspora, a indiqué lundi qu’il soutenait le compromis d’un espace de prière égalitaire sur l’esplanade du mur Occidental, mais qu’il s’alignera sur la décision que prendra la coalition.

« Je suis en faveur de la mise en œuvre de l’accord du mur Occidental. Mais si le gouvernement en décide autrement, je suis limité par [les restrictions de] la coalition », a-t-il affirmé.

Alors qu’il exprime son soutien à un accord qui est au point mort depuis janvier 2016, en raison de l’opposition des députés ultra-orthodoxes, le ministre de l’Éducation a rappelé qu’il était en faveur de la création d’une plate-forme à l’Arche de Robinson, il y a 4 ans, dans le cadre d’un compromis.

Bennett affirme qu’il « ne dort plus » à cause de « l’apathie » des juifs américains à l’égard du judaïsme et d’Israël.

Il a ajouté que son ministère investir des millions pour renforcer l’identité juive en Diaspora. Il a précisé que la Diaspora était la troisième priorité d’Israël, après la sécurité et la cohésion sociale.

« Nous perdons des millions de juifs qui s’assimilent », a-t-il déclaré.