Alors que le processus de paix est au point mort, Israël devrait annexer plus de la moitié de la Cisjordanie et accorder aux Palestiniens dans les zones concernées la pleine citoyenneté israélienne, a déclaré dimanche le ministre de l’Economie Naftali Bennett.

Bennett, l’un des membres les plus à droite de la coalition, à la tête du parti religieux-nationaliste Habayit Hayehudi, est l’un des deux responsables au gouvernement qui émet l’idée d’une extension de la souveraineté israélienne en zone C en Cisjordanie, où Jérusalem assure le contrôle civil et sécuritaire dans le cadre des accords d’Oslo.

« Nous n’allons pas parvenir à un accord de paix dans un avenir
proche », a affirmé Bennett, lors d’un discours devant des journalistes étrangers. « Je pense que nous devons être réalistes sur ce qu’il est possible d’atteindre. »

Bennett a ajouté qu’il était prêt à accorder aux Palestiniens « une autonomie sous stéroïdes » dans les zones de Cisjordanie qu’ils contrôlent déjà, en échange de l’annexion des 60 % restants gouvernés par Israël, où se situent la grande majorité des implantations.

Il a précisé que l’objectif devrait à présent être de rendre les conditions aussi vivables que possible, en donnant aux Palestiniens la liberté de mouvement, en soutenant leur économie et en leur permettant d’organiser des élections dans leurs zones autonomes et de gérer eux-mêmes leurs affaires quotidiennes. Toutefois l’indépendance serait impossible, a-t-il ajouté.

« Je sais que ce n’est pas aussi sexy que la solution parfaite à deux Etats, mais c’est réaliste », a-t-il dit.

Bennett, qui a fait campagne sur la question de l’annexion lors des élections de 2012, a brossé un tableau édulcoré du quotidien dans les zones de Cisjordanie annexées par Israël, évoquant « une vie qui devient de plus en plus supportable pour tout le monde. »

« Que peuvent espérer les Palestiniens ? Ils ont déjà les meilleures conditions de vie de l’ensemble du monde arabe – ils ne sont pas pendus parce qu’ils sont homosexuels, les femmes sont autorisées à conduire », a-t-il plaidé.

« Mais l’autonomie complète… Demandez à avoir votre hymne, votre drapeau, payez vos propres impôts, organisez vos propres élections – cela nous va. »

Bennett a fait remarquer qu’Israël avait annexé des territoires à deux reprises – après la guerre des Six-Jours lorsqu’il a annexé Jérusalem Est et en 1981, lorsqu’il a étendu la souveraineté sur le plateau du Golan.

Le ministre de l’Économie a affirmé qu’une décision unilatérale serait une réponse aux récentes mesures unilatérales palestiniennes.

Tout en reconnaissant que ses propositions ne sont pas la position officielle du gouvernement, il a soutenu que d’autres ministres, et pas seulement ceux de son parti, soutiennent l’idée d’annexer une partie, voire la totalité, de la zone C.