Le gouvernement allemand a interdit mardi une association soupçonnée de récolter des dons pour le mouvement chiite libanais Hezbollah, et fait procéder à des perquisitions dans différents locaux de celle-ci.

Basée à Essen, cette association baptisée « Projet pour les orphelins au Liban » (WKP) « soutient depuis des années avec des sommes atteignant plusieurs millions d’euros la Fondation du Martyr émanant du Hezbollah », a indiqué le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

« L’Association s’oppose ainsi à l’idée d’une entente mutuelle entre les peuples », écrit le ministère.

L’objectif affiché de l’association WKP — la prise en charge des orphelins — est utilisé par le Hezbollah pour « recruter des combattants qui luttent contre l’Etat d’Israël par des moyens terroristes », a-t-on indiqué de même source.

Au total 150 fonctionnaires de police ont effectué mardi matin des perquisitions dans des appartements et bureaux liés à l’association WKP dans six différents Etats régionaux d’Allemagne.

« L’association fondée en 1997 pour soutenir les orphelins » –selon son site internet– était, d’après le ministère, dans le collimateur des enquêteurs depuis 2009. Entre 2007 et 2013, quelque 3,3 millions d’euros ont été transmis de la WKP à la Fondation du Maryr au Liban, a précisé le ministère.

L’Association, qui montre sur son site des photos d’enfants blessés et propose de devenir « parrain », compte, selon le ministère, environ 80 membres.

Le mouvement chiite libanais Hezbollah, dont l’aile militaire a été placée sur la liste noire de l’Union Européenne le 22 juillet 2013, est un allié indéfectible de l’Iran, qui l’a créé en 1982, et de la Syrie qui l’a très longtemps aidé militairement.