Les chefs de la diplomatie allemande, française et italienne ont condamné mardi dans un communiqué commun les dérapages antisémites survenus ces derniers jours en marge de manifestations propalestiniennes en Europe.

« Les calomnies antisémites et les attaques contre les Juifs, (…) les attaques contre les synagogues n’ont pas leur place dans notre société. Nous condamnons très sévèrement les propos, manifestations et attaques antisémites des derniers jours », ont déclaré les trois ministres, Frank-Walter Steinmeier, Laurent Fabius et Federica Mogherini, dans un communiqué commun publié à Bruxelles.

« Nous respectons la liberté de manifester et le droit à la libre expression, mais nous agirons avec tous les moyens de l’Etat de droit contre les actes et propos qui franchissent la frontière de l’antisémitisme, du racisme et de la xénophobie », ont ajouté les ministres.

« Rien, pas même la confrontation militaire dramatique à Gaza, ne justifie un tel comportement chez nous en Europe », ont-ils poursuivi.

Des milliers de personnes ont manifesté dimanche dans plusieurs villes et capitales européennes contre l’offensive israélienne à Gaza. Près de Paris, une manifestation propalestinienne interdite a dégénéré en violences et actes antisémites.