Prenant la parole lors d’une rencontre avec le président israélien Reuven Rivlin, le vice-président américain, Joe Biden, a déclaré que la vague actuelle de la violence – au cours de laquelle 29 Israéliens et quatre non-Israéliens ont été tués dans des attaques terroristes menés par des Palestiniens depuis octobre – ne peut pas prendre fin par la seule force.

« Les Israéliens et les visiteurs en Israël ne peuvent pas continuer à avoir peur de vivre de peur d’être attaqués. La violence doit cesser, point… cela ne peut pas et ne sera pas fait juste par la force physique », a affirmé Biden à Rivlin.

« Les Etats-Unis d’Amérique condamnent catégoriquement la violence terroriste que nous avons vue ces derniers temps, y compris hier… Nos pensées vont vers ceux qui ont souffert et leurs familles », a-t-il ajouté.

Rivlin lui répondu en disant que les attaques d’hier qui tué un touriste américain et blessé 10 Israéliens ne sont pas une chose nouvelle pour les Israéliens et qu’elle ne brisera pas l’esprit du pays ni son dévouement à la démocratie.

« A ma grande douleur, Israël fait face à ce genre de terreur presque tous les jours au cours de l’année écoulée. Israël continuera à rester ferme face à cette violence et à la haine. La terreur ne nous brisera pas et cela ne façonnera pas notre avenir », a affirmé Rivlin.

Biden a conclu : « Alors Monsieur le Président, je suis impatient d’entamer notre discussion parce que quand je suis avec vous, j’apprends toujours quelque chose – et je le dit que sincèrement, vous avez la sagesse. Le président Obama et moi-même avons été très honorés de vous accueillir vous et votre épouse à la Maison Blanche lors de votre première visite en décembre. Vous avez dit à ce moment-là qu’Israël n’a pas de meilleur ami que les États-Unis. Je suis ici pour réaffirmer que cette affirmation est tout à fait vraie et que nous n’avons pas de plus grand ami ».