Le vice-président des Etats-Unis Joe Biden est arrivé mardi en fin d’après-midi en Israël pour des réunions de haut niveau avec des officiels israéliens et palestiniens, bien que le voyage ait failli être éclipsé par une lutte diplomatique sur l’annulation d’un voyage à Washington du Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui aurait apparemment pris la Maison Blanche par surprise.

Biden devrait à son arrivée rencontrer l’ancien président Shimon Peres à Tel Aviv. Aucune cérémonie majeure n’est prévue pour son arrivée à l’aéroport Ben-Gurion.

Mercredi, il rencontrera Netanyahu à Jérusalem puis l’actuel président Reuven Rivlin avant de se rendre à Ramallah pour s’entretenir avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. Il partira jeudi et visitera également les Emirats Arabes Unis et la Jordanie.

La police a déclaré que les routes importantes seraient fermées et la sécurité augmentée quand Biden, accompagné de son épouse Jill, voyageront dans la région.

La rencontre prévue entre le vice-président en Netanyahu aura lieu quelques heures après que la Maison Blanche a exprimé publiquement sa « surprise » que le dirigeant israélien ait rejeté la proposition de rencontrer le président américain Barack Obama dans le mois, et a déclaré qu’elle n’avait appris que Netanyahu annulait son voyage aux Etats-Unis que dans la presse.