Quelque 430 immigrants venus de France ont atterri en Israël mercredi soir au milieu des tirs de roquettes sur leur nouveau pays d’accueil.

Deux vols charters organisés par l’Agence juive pour Israël et par le ministère de l’Alyah et de l’Intégration ont atterri mercredi soir à l’aéroport Ben Gourion, et les nouveaux immigrants, pour la plupart de Paris et de sa banlieue, ont été accueillis lors d’une cérémonie spéciale. Parmi les olim, 18 bébés et 195 enfants et adolescents.

« Votre alyah est la meilleure réponse aux roquettes de nos ennemis », a déclaré le président de l’Agence Juive Natan Sharansky lors de la cérémonie. « Bienvenue dans la famille. »

Quelque 60 des nouveaux immigrants s’installeront dans les villes israéliennes d’Ashdod et Ashkelon, régulièrement assaillies par des roquettes tirées de la bande de Gaza. Plus de 100 d’entre eux rejoindront Tel-Aviv et le centre du pays, 130 Netanya et environ 50 Jérusalem.

Aucun des immigrés n’a annulé ses projets en raison de la situation sécuritaire, a déclaré l’Agence juive.

« Chaque immigrant qui arrive en Israël nous renforce en tant que peuple, et d’autant plus s’agissant de l’alyah croissante de France », a déclaré Sofa Landver, ministre de l’Alyah et de l’Intégration, dans un communiqué.

La France, notamment la région parisienne, a connu une hausse d’agressions antisémites ces derniers mois, encore plus probante au cours des dernières semaines. Le ministère de l’Alyah et de l’Intégration et l’Agence juive ont récemment mis en œuvre un plan visant à encourager l’immigration de France et à faciliter l’absorption des Juifs français dans la société israélienne.

Plus de 5 000 Juifs français devraient s’installer en Israël d’ici la fin de 2014, contre 3 289 en 2013 et 1 917 en 2012. Quelque 2 600 Juifs français sont arrivés en Israël au cours des six premiers mois de cette année.