Le milliardaire américain Michael Bloomberg a annoncé mardi qu’il prenait l’avion pour Tel Aviv en solidarité avec Israël, et appelé les Etats-Unis à permettre aux compagnies aériennes américaines de desservir à nouveau l’Etat hébreu.

L’Agence fédérale de l’aviation (FAA) a interdit aux avions des compagnies aériennes américaines de voler vers et depuis l’aéroport international Ben-Gourion de Tel Aviv pour une durée de 24 heures.

Sur son compte Twitter, l’ancien maire de New York indique qu’il embarque à bord d’un avion de la compagnie israélienne El Al « en gage de solidarité avec les Israéliens et pour montrer que c’est sûr de voler vers et depuis Israël ».

Il presse la FAA de lever son interdiction, estimant qu’elle fournit au Hamas une « victoire non méritée » dans le conflit avec Israël.

Son initiative le place en porte-à-faux avec le gouvernement américain, qui estime que l’interdiction met les ressortissants américains à l’abri des tirs de roquettes du Hamas.