Des dizaines d’hommes ultra-orthodoxes ont manifesté mardi après-midi à Bnei Brak après l’arrestation de deux étudiants de yeshiva, interpellés pour désertion.

La police a arrêté 40 personnes ce mardi, dans la ville ultra-orthodoxe de Bnei Brak, pour leur participation à de violentes manifestations contre le service militaire.

Cette manifestation a été déclenchée par l’arrestation de deux étudiants de yeshiva, qui ne se sont pas présentés au bureau de recrutement de l’armée israélienne.

La police a indiqué que les manifestants ont été arrêtés parce qu’ils avaient fait preuve d’une grande violence à l’encontre des policiers, « bloqué les rues et causé des troubles à l’ordre public » dans la périphérie de Tel Aviv. Les manifestants ont bloqué les rues Rabbi Akiva et HaShomer.

Tous les manifestants, à l’exception d’une personne, ont été rapidement relâchés, a précisé la police.

La police a également arrêté 8 personnes à Jérusalem, qui avaient bloqué le tramway, dans le cadre de cette manifestation anti-service militaire.

Des manifestations similaires ont eu lieu lundi à Jérusalem et à Bnei Brak. Douze personnes ont été arrêtées dans ces deux villes lundi soir.