Le service de réservation de chambres d’hôtel en ligne Booking.com ne permet plus de réservation dans un établissement suisse dont la direction avait installé des panneaux ne s’adressant qu’à ses clients juifs pour leur demander de se doucher avant d’aller nager dans la piscine.

L’Aparthaus Paradise d’Arosa, dans les Alpes suisses, apparaît toujours sur le site, mais les réservations sont bloquées.

« Nous sommes désolés, mais il est actuellement impossible de faire des réservations pour cet établissement depuis notre site internet », peut-on lire sur la page, qui renvoie les utilisateurs vers d’autres hôtels de la région.

Un représentant de Booking.com a dit mercredi à Shimon Samuels, directeur parisien des affaires internationales du Centre Simon Wiesenthal, qu’il ne vendait plus de chambres de l’Aparthaus Paradise à cause des panneaux.

« Nous ne tolérons aucune discrimination. Nous pouvons confirmer que l’hôtel en question n’est plus disponible sur Booking.com », a dit le représentant en répondant à un mail de Samuels qui s’interrogeait sur les mesures prises par Booking.com contre l’hôtel.

Panneau placé dans un hôtel suisse demandant aux clients juifs de se doucher avant d'aller nager. (Crédit : autorisation)

Panneau placé dans un hôtel suisse demandant aux clients juifs de se doucher avant d’aller nager. (Crédit : autorisation)