Une publicité appelle retour des trois adolescents israéliens enlevés sur un panneau d’affichage numérique à Times Square.

« Le 12 juin 2014, trois adolescents ont été enlevés en Israël, l’un d’eux est un citoyen américain », dit l’annonce de 12 m2 achetée par le Young Israel of the West Side, une synagogue orthodoxe de Manhattan. « Ces garçons ne sont pas des soldats. Ce ne sont pas des combattants. Ils ne sont pas violents. Ces garçons sont nos fils. Nos frères. Nos petits-enfants. Nos neveux. Nos amis. S’il vous plaît, aidez à éveiller une sensibilisation mondiale. »

L’annonce est diffusée pendant 15 secondes deux fois par heure, ce qui coûte habituellement 15 000 $, selon le New York Post. La synagogue a tu le coût de son annonce, qui est apparue pour la première fois mardi.

L’annonce montre les photos des adolescents enlevés – Naftali Frankel, Gil-ad Shaar et Eyal Yifrach – et le hashtag
#bringbackourboys.

Israël affirme détenir la preuve que les trois adolescents ont été enlevés par le groupe terroriste Hamas à une jonction à Gush Etzion, au sud de Jérusalem.