La compagnie des Actualités British Pathé a récemment annoncé qu’elle mettrait en ligne ses archives, 85 000 clips courts, films et actualités qui datent de 1896 à 1976, sur YouTube.

Les archives comprennent des enregistrements de film qui offrent une vue panoramique du 20ème siècle, remplies de moment qui pourraient intéresser la communauté juive internationale.

Parmi les films des moments historiques de ce siècle, des centaines de clips et d’actualités tournés en Palestine sous le mandat britannique pendant la période qui s’avérera être les années de formation de l’Etat d’Israël. Une recherche minutieuse des archives a révélé des discours et des interviews de figures importantes de la culture juive.

Le directeur général de British Pathé, Alastair Blanc, a déclaré au Times of Israel : « Nous voulions rendre les archives disponibles pour les chercheurs de films et de documentaires. C’est une ressource historique et personnelle merveilleuse avec quelque chose d’intéressant pour tout le monde. C’est une chose de voir une photographie d’une ville ou d’un village où vous avez vécu, mais c’en est une autre de le voir en mouvement. Cela rend vraiment l’histoire vivante ».

British Pathé espère que toutes les personnes ayant un accès à un ordinateur profiteront des films. Pour l’entreprise, le téléchargement des films sur YouTube est la meilleure façon de s’assurer que leur importance historique ne soit pas perdue.

British Pathé a été fondée à Paris en 1896 et s’est établie en Grande-Bretagne quatorze ans plus tard.

Les actualités courtes, informatives et souvent divertissantes qu’ils ont tournées sont devenues un élément de base de l’expérience du cinéma pour le public britannique.

On considère souvent que ce sont elles qui ont mis en place les fondations du format du journal d’informations de la télévision moderne.

Tel Aviv sous la Palestine mandataire (Crédit : autorisation)

Tel Aviv sous la Palestine mandataire (Crédit : autorisation)

Les archives, auparavant disponibles sur le site de la compagnie, sont mieux connues pour leurs images des événements historiques et sociaux-culturels importants, des moments tels que le premier vol des frères Wright, les pas de Neil Armstrong sur la Lune et une large couverture des deux guerres mondiales.

Il y a aussi des clips sur des personnalités comme Albert Einstein, Mohammed Ali, Marilyn Monroe et Elvis Presley.

Et pour ceux qui ont un penchant plus ésotérique, il y a une énorme quantité de matériaux éphémères et certains merveilleusement décalés et originaux.

Les images de la Palestine, dont a plupart sont en noir et blanc, retransmettent bien le côté graveleux du paysage encore apparent en Israël aujourd’hui.

Les scènes de rue, dont beaucoup montrent la présence des troupes britanniques, ont un air de familiarité, renforcées par la narration de la présentatrice qui décrit la tension et le conflit entre les juifs et les musulmans.

Malgré, ou peut-être à cause de ces tensions, les informations ont l’air excitantes et sont toujours d’actualité pour un public moderne.

Les présentateurs de Pathé étaient connus pour leur prestation unique et souvent animée. Dans la plupart des films et des actualités, le ton peut passer de professionnel à plus décontracté, ou du solennel à l’humour.

Dans un extrait de film, « En Palestine aujourd’hui » de 1938, le présentateur a du mal à transmettre le travail de premier ordre fait par l’armée britannique pour gouverner le pays à cette période.

Exagérant un peu les faits, il raconte : « La Grande-Bretagne montre qu’elle est maîtresse de la situation… L’armée nettoie la ville et rétablit l’ordre… En deux jours d’escarmouches continues, seules neuf personnes ont été tuées ! ».

Un court métrage sur Jérusalem souligne les divisions au sein de la ville, sa centralité et son importance pour les religions juive, musulmane et chrétienne.

La caméra prend une vue panoramique sur les murs de la Vieille Ville, montre des scènes de la vie du marché, certains des lieux saints de la ville et amène les téléspectateurs dans une église magnifiquement décorée. Le présentateur propulse le spectateur avec son histoire acrimonieuse. « O Jérusalem, Jérusalem », entonne-t-il.

Il y a aussi un enregistrement silencieux mais frappant d’Israéliens construisant un kibboutz et de nouveaux immigrants arrivant à bord de navires en Terre sainte.

Une actualité intitulée « Israël — Girls Train To Defend » [Israël – des filles s’entraînent pour défendre] montre des femmes effectuant des exercices physiques intenses lors d’entraînements militaires.

Beaucoup des extraits de films trouveront un écho et seront particulièrement nostalgiques pour les Israéliens, avec quelques scènes évoquant des souvenirs doux-amers.

Malgré les meilleures intentions du projet sioniste, un grand nombre des idéaux pour lesquels les nouveaux immigrants ont œuvré n’ont pas été réalisés, la majorité des kibboutzim ont été privatisés et Jérusalem est de fait une ville divisée.

« Ce qui distingue vraiment l’archive est son exhaustivité, ainsi que sa qualité et son style. Nous recevons de nombreux courriels de personnes chaque jour qui nous écrivent qu’ils ont vu des gens et des rues qu’ils connaissent. Ce sont ce genre de petits faits qui semblent séduire les gens », a déclaré White.

Avant cette nouvelle chaîne YouTube, tous ceux qui souhaitaient utiliser les images d’archives de l’entreprise devaient demander l’autorisation.

« La plupart des archives sont protégées », a déclaré White. « Notre idée était de mettre tous ces films à la disposition du grand public ».