Bruno Le Maire, le ministre français de l’Economie et des Finances, commence lundi sa première visite au Proche Orient depuis sa prise de fonction, a annoncé l’ambassade de France en Israël. Il est accompagné de Mounir Majhoubi, secrétaire d’Etat chargé du numérique.

Selon le communiqué diffusé par l’ambassade, Bruno Le Maire « a pour objectif de renforcer [les] liens économiques, en présentant les transformations économiques et sociales engagées par la France ainsi que la stratégie d’attractivité du nouveau gouvernement. »

Le ministre consacre une grande partie de cette visite, « placée sous le signe de l’innovation », à des rendez-vous avec des acteurs économiques et académiques, notamment sur la scène des start-ups.

Lundi matin, Bruno Le Maire s’est rendu à l’Institut Weizmann, avant de déjeuner avec des acteurs de la Fintech israélienne.

Mercredi, il rencontrera les doyens de faculté, des responsables des incubateurs et des représentants des chambres de commerce bilatérales à l’université de Tel Aviv, avant de visiter le salon DLD – Tel Aviv, où il s’arrêtera notamment aux stands de Business France, French Tech Hub Israël et de la délégation de Marseille.

Sur le plan politique, il rencontrera ses homologues israéliens, Eli Cohen, ministre de l’Economie, lundi après-midi, et Moshe Kahlon, ministre des Finances, mardi après-midi.

Enfin, après les entretiens en juillet du président français Emmanuel Macron avec Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne, et avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, Bruno Le Maire rencontrera les deux dirigeants, respectivement lundi soir à Ramallah, et mardi soir à Jérusalem.

Mounir Mahjoubi en 2011. (Crédit : Swanny Mouton/CC BY 2.0/WikiCommons)

Mounir Mahjoubi en 2011. (Crédit : Swanny Mouton/CC BY 2.0/WikiCommons)

Mounir Mahjoubi rencontrera lui Ayoub Kara, ministre des Communications, « pour échanger sur les chantiers communs à leurs portefeuilles ministériels », a précisé l’ambassade.

Il verra également des dirigeants de plusieurs start-ups israéliennes, notamment celles voulant s’installer en France, ainsi que la French Tech Israël et des investisseurs israéliens. L’objectif de ces rencontres est de « promouvoir la coopération économique entre les deux pays » et de « lever les freins à l’investissement en France ».

Mahjoubi visitera également le site de l’université Ben Gurion de formation à la cyber-sécurité, et le Cyber Labs JVP de Beer Sheva, pour observer comment améliorer le développement de la formation à la cyberdéfense en France.

Il sera également l’invité d’honneur du lycée franco-israélien Mikvé, ce qui sera l’occasion de « promouvoir le modèle républicain pour l’égalité des chances. »

Le programme Sodkat, développé pour encourager les filles à poursuivre des études scientifiques, lui sera alors présenté.