Depuis plusieurs années, un traitement alternatif du cancer du sein existe en Israël rapporte le site Silicon Wadi.

Pour garantir l’efficacité de ce traitement, le cancer du sein ne doit pas être à un stade avancé mais à un stade précoce.

Ce traitement est prénommé la cryoablation et consiste à geler la tumeur. Ce procédé, contrairement à la chimiothérapie et à la mastectomie n’entraîne pas de cicatrice.

Jusqu’à présent ce traitement devait être appliqué dans une salle d’opération.

A présent, la start-up israélienne, Ici Cure, a mis au point une nouvelle procédure (prénommée IceSense3) qui serait plus précise, plus courte et qui ne nécessitera plus d’anesthésie générale.

Le nouveau procédé de congélation de la tumeur s’effectue par la diffusion, via une sonde, d’azote à une température de -170 degrés dans la tumeur.

L’azote crée une boule autour de la tumeur qui vise à geler les tissus. Lorsque les tissus gèlent, ils meurent.

Le PDG de la start-up israélienne, Hezi Himelfarb, explique que ce processus se complique en fonction du caractère de la tumeur. Si la tumeur est cancéreuse, la poche de glace créée par la sonde doit être supérieure diamétralement par rapport à la tumeur. Ce qui n’est pas le cas d’une tumeur bénigne.

La technologie proposée par cette start-up rencontre donc deux limites :
– la taille de la tumeur
– l’irrégularité de l’excroissance

Mais l’IceSense3 a également de nombreux avantages tels que sa rapidité, entre dix et quinze minutes pour geler une tumeur.

Contrairement aux procédés développés antérieurement par la start-up, cette procédure pourra s’effectuer dans un simple bureau et non plus dans une salle d’opération.