Il n’y a encore rien d’officiel, mais il semblerait que des producteurs israéliens travaillent dur pour faire venir Céline Dion en Israël cet été.

Selon le site d’informations Ynet, plus d’un producteur local serait en négociation avec Dion, dont les spectacles coûteraient entre cinq à six millions de dollars.

La star québécoise est devenue célèbre alors qu’elle était encore adolescente, quand son manager et futur mari, René Angélil, a hypothéqué sa propre maison pour financer son premier album.

Angélil, qui avait 26 ans de plus que Dion, âgée à présent de 48 ans, est mort en janvier 2016 d’un cancer. Le frère de la chanteuse était mort deux jours après. La diva, qui passe une grande partie de l’année à se produire au Colosseum du Caesars Palace de Las Vegas, est remontée sur scène en février et y sera pendant tout le printemps 2017, selon son site internet.

Elle a sorti l’année dernière un nouvel album en français, « Encore un soir », qui compte 15 chansons.

Dion est l’une des artistes canadiennes qui a vendu le plus d’albums, avec des ventes record de plus de 200 millions de copies dans le monde entier. Elle a été critiquée pour sa pop sentimentale par Rolling Stone Magazine et sa voix « fine, légèrement nasale » par le New York Times.

Il a également été noté que ses chansons françaises sont généralement plus profondes et plus importantes que ses chansons en anglais. Elle doit beaucoup son succès en France notamment après sa collaboration artistique avec jean-Jacques Goldman.

« Encore un soir » a été en tête des ventes en France, au Québec et en Suisse francophone après sa sortie en mai 2016.