On dit souvent des juifs modernes orthodoxes, qui deviennent plus religieux après une année passée à la yeshiva, qu’ils deviennent « fous.»

Mais si les frères israéliens Miki et Yehuda Haya bougent comme ils le font, ils ne sont pas fous pour autant. Leurs sauts et autres techniques acrobatiques défiant la gravité ne sont pas signes de folie mais appartiennent à la capoeira, l’art martial brésilien qui combine danse, musique et techniques de combats.

Les deux frères haredim, enseignent à près de 200 étudiants à Bnei Brak quand ils ne sont pas occupés à sauter en l’air. Et ils arrivent même à garder leurs kippahs sur la tête !

On aimerait bien les voir essayer avec des schtreimels !

Miki et Yehuda Hayat ont introduit la capoeira dans la communauté juive orthodoxe (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Miki et Yehuda Hayat ont introduit la capoeira dans la communauté juive orthodoxe (Crédit : Nati Shohat/Flash90)