Ces Néerlandais qui veulent préserver l’aide versée à six survivants de la Shoah
Rechercher

Ces Néerlandais qui veulent préserver l’aide versée à six survivants de la Shoah

Des élus néerlandais demandent au gouvernement d'épargner six survivants dont les aides doivent être réduites par les coupes budgétaires

La maison où Anne Frank et sa famille se sont cachés à Amsterdam pendant la Shoah. (Crédit : Nati Shohat/Flash 90)
La maison où Anne Frank et sa famille se sont cachés à Amsterdam pendant la Shoah. (Crédit : Nati Shohat/Flash 90)

La situation difficile des six survivants juifs de La Haye a été rapporté la semaine dernière par le quotidien Algemeen Dagblad.

Selon l’article, ces rescapés font partie des 2 000 personnes âgées et handicapées dont l’éligibilité pour les soins dans les établissements financés par le gouvernement a été révoquée. En lieu et place, il se sont vus offrir un plan qui donne une compensation financière aux parents prêts à intervenir et à agir en tant qu’aides à domicile.

Les survivants n’ont presque pas de famille. Environ 75 % de la communauté juive hollandaise a été anéantie pendant le génocide, un pourcentage plus élevé que partout ailleurs en Europe occidentale.

« Ces personnes vulnérables ont besoin de recevoir l’aide qu’elles méritent », a défendu sur Twitter Sjoerd Potters, un député du parti VVD au pouvoir.

Les législateurs de l’opposition Linda Voortman de GreenLeft et Mona Keijzer de l’Appel chrétien-démocrate ont également appelé le gouvernement à ne pas toucher à l’aide reçue par les six survivants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...