La situation difficile des six survivants juifs de La Haye a été rapporté la semaine dernière par le quotidien Algemeen Dagblad.

Selon l’article, ces rescapés font partie des 2 000 personnes âgées et handicapées dont l’éligibilité pour les soins dans les établissements financés par le gouvernement a été révoquée. En lieu et place, il se sont vus offrir un plan qui donne une compensation financière aux parents prêts à intervenir et à agir en tant qu’aides à domicile.

Les survivants n’ont presque pas de famille. Environ 75 % de la communauté juive hollandaise a été anéantie pendant le génocide, un pourcentage plus élevé que partout ailleurs en Europe occidentale.

« Ces personnes vulnérables ont besoin de recevoir l’aide qu’elles méritent », a défendu sur Twitter Sjoerd Potters, un député du parti VVD au pouvoir.

Les législateurs de l’opposition Linda Voortman de GreenLeft et Mona Keijzer de l’Appel chrétien-démocrate ont également appelé le gouvernement à ne pas toucher à l’aide reçue par les six survivants.