Les procureurs ont abandonné jeudi les charges qui pesaient sur un rabbin qui avait été accusé d’avoir violé une adolescente de 14 ans dans l’école religieuse pour filles où il officiait, disant que le dossier n’aboutirait probablement pas à une condamnation.

Dans une lettre envoyée à la cour de district de Jérusalem, les procureurs ont déclaré qu’en résultat d’un « développement probatoire » survenu dans le témoignage de la plaignante, il n’y avait plus de « chance raisonnable » de faire condamner David Harrison, inculpé au mois de décembre dernier dans ce dossier.

Tout en saluant la décision de l’abandon des accusations, l’avocat de Harrison a critiqué les procureurs qui avaient retenu les charges en premier lieu. Selon la radio israélienne, Harrison prévoit de réclamer des dommages et intérêts.