Alors qu’Israël conduit l’opération Bordure protectrice à Gaza et que des centaines de roquettes atteignent le sud et des régions du centre, le pays a utilisé la technologie pour essayer de solutionner certaines difficultés.

Certaines sont relativement traditionnelles, d’autres impliquent de nouvelles technologies.

1. Alerte rouge sur smartphone

Cette simple plateforme alerte les utilisateurs lorsqu’il a une Alerte rouge pour une zone spécifique et peut travailler en tandem avec l’application de message de blague « Yo ».

L’application, dont les développeurs ont parlé avec le Times of Israel mardi, a pour but d’aider et non pas de remplacer l’alerte des sirènes de l’Alerte Rouge.

Parfois, les alertes peuvent être décalées de 30 secondes, et certains utilisateurs ont rapporté que l’app se plante lorsqu’il y a beaucoup de trafic. Une version en anglais est maintenant disponible.

Téléchargez pour iPhone

Téléchargez pour Android

Patrouilles de Israel Hatzolah (Crédit : autorisation)

Patrouilles de Israel Hatzolah (Crédit : autorisation)

2. NowForce app : SOS d’Hatzolah uni

Cette app a été développée par les services d’urgence d’Hatzolah Uni à la suite de l’enlèvement des trois adolescents le 12 juin. Avec cette app, vous pouvez touchez l’écran plutôt que de faire un appel pour avertir les services de sécurité.

Si vous activez l’app, un appel va simultanément à la police et au centre de gestion d’Hatzalah uni ouvert 24/7. Hatzolah Uni reçoit les coordonnées GPS du mobile et alerte la police du lieu exact de votre location.

Au delà du service de traçage de l’utilisateur à travers son smartphone, le système contact les membres de la famille ou les amis qui ont été programmés à l’avance dans le système au cours de l’inscription. Plus de 100 000 Israéliens ont téléchargé l’app depuis qu’elle est sortie le 19 juin.

Inscrivez-vous sur http://sos.nowforce.com/

3. Twitter

En outre de rester au courant des commentaires de vos amis alors qu’ils font face à une situation difficile et incertaine, Twitter dispose de nombreuses sources de réseaux officiels qui peuvent être utiles pour les personnes qui essaient d’être informées. Voici quelques suggestions :

@alarmdarom – des bulletins en anglais sur les alertes de Code rouge en cours

@MickyRosenfeld – le porte-parole de la police nationale d’Israël

@IDFspokesperson – le compte Twitter officiel de l’Armée (en français)

@QassamCount – informations sur les lieux des attaques de roquettes

4. La radio

Ce n’est pas une nouvelle technologie, mais les stations de radio sont plus sures que les applications de smartphone. Plusieurs app, comme Rlive.co.il et TuneIn Radio, vous permettent d’écouter la radio sur votre mobile.

Ces stations de radio, gérées par l’armée, restent silencieuses s’il n’y a pas d’alertes de Code rouge, ce qui veut dire qu’on peut les garder tout le temps, y compris la nuit ou à Shabbat pour les foyers religieux.

101.5 – Ashkelon et les communautés autour de la bande de Gaza

95.8 – Lehavim, Meitar, Arava, et Mitzpe Ramon

97.0 – Beersheba et ses environs

91 – Rishon L’Zion

89.1 – Centre

Capture d'écran des applications relatives à la sécurité en hébreu (Crédit : autorisation)

Capture d’écran des applications relatives à la sécurité en hébreu (Crédit : autorisation)

5. Applis pour les abris

Avant d’entendre la sirène, vous devriez toujours savoir où est l’abri le plus proche de chez vous. Dans de nombreux immeubles d’appartement, la cage d’escalier est une zone protégée, même si c’est aussi une bonne idée de savoir où sont les abri anti bombes les plus proches pour des périodes de temps plus longues.

Pour les utilisateurs d’iPhone, une appli appelée ‘Secure Space’ peut vous aider à localier l’abri anti bombe le plus proche.

Actuellement, l’app n’est qu’en hébreu et ne couvre que les villes de Ashkelon, Ashdod et Beer Sheva. Elle n’est pas disponible pour les utilisateurs d’Android.

Les utilisateurs d’Android à Tel Aviv peuvent utiliser l’app ‘Shelter’ pour trouver l’abri le plus proche, ou l’appli de la municipalité de Tel Aviv pour Android ou iPhone qui recense les abris entre autres services.

Pour les habitants de Jérusalem, le site de la municipalité a mis à disposition un document PDF pour vous aider à trouver l’abri le plus proche.

Vous pouvez également demander à la ligne d’urgence de la ville, au 106

Autres ressources :

Voici le document PDF de l’Armée en anglais avec les numéros d’urgence et les cartes de sirènes de la région.

Le numéro général du Commandement militaire est le 104.

6. Un réseau de connexions

WhatsApp s’est fait une mauvaise réputation au cours des derniers mois pour répandre des rumeurs rapidement, tout particulièrement lors de la recherche des adolescents enlevés lorsque des rumeurs traversaient le pays que les jeunes avaient été retrouvés alors qu’ils ne l’étaient pas.

Mais le service de messages reste un outil incroyable pour partager l’information.

Actuellement, il y a un nombre important de messages circulant sur WhatsApp avec des informations pour les résidents qui veulent évacuer le sud et cherchent des endroits où ils peuvent avoir des repas gratuits et des numéros qu’ils peuvent appeler pour trouver un logement dans une maison de particuliers dans le nord d’Israël.

L’information circule aussi au sujet des fermetures de routes à cause des roquettes et des activités gratuites, comme les musées et les parcs nationaux, pour les résidents qui vont au nord afin d’éviter les roquettes.

« Les médias sociaux nous aident à nous sentir jamais seuls, alors en plus d’être la source la plus immédiate de nouvelles et d’informations, ces réseaux nous aident à communiquer et à partager nos expériences avec les personnes du monde entier », explique Avi Mayer, le porte-parole de l’Agence juive qui tweete (@AviMayer).