Cinq personnes ont été inculpées mardi par la Cour de Jérusalem pour la mort accidentelle d’un officier de l’armée, deux ans après qu’une énorme installation d’éclairage se soit écroulée pendant les répétitions de la cérémonie annuelle du Jour de l’Indépendance sur le mont Herzl.

Les cinq, membres de la compagnie Itzuv Bama, qui a mis en place la lumière, sont accusés de négligence criminelle à divers degrés et d’homicide par négligence. La cour a abandonné toutes les poursuites contre le producteur de l’événement, Alex Sela.

Le second lieutenant Hila Betzaleli, une officier de 20 ans de Mevasseret Zion, a été écrasée le 18 avril 2012 lorsque l’installation de l’éclairage s’est effondrée sur elle et d’autres soldats alors qu’ils répétaient pour la cérémonie officielle dans la place centrale de la parade. Sept autres soldats ont été blessés dans l’incident.

L’installation de lumière était construite à partir d’échafaudage de métal. Quatre colonnes, chacune d’environ 15 mètres de haut, retenaient l’installation pourvue de multiples lumières de scène accrochées à l’échafaudage.

Apparemment, l’une des quatre colonnes s’est effondrée à cause des vents forts ce jour-là, ce qui a ensuite entraîné la chute des autres colonnes.

Le grand-père de Betzaleli, âgé de 74 ans, s’est suicidé l’année dernière en se jetant de la fenêtre de son appartement au quatrième étage à Ashkelon. Selon ses voisins, il souffrait de dépression depuis la mort de sa petite-fille.