L’organe du ministère de la Défense responsable de l’approbation des constructions dans les implantations israéliennes de Cisjordanie va proposer des projets pour environ 2 000 nouveaux logements quand il se réunira la semaine prochaine.

Certains des projets qui devraient être validés sont notamment ceux destinés aux évacués des avant-postes d’Ulpana (à Beit El), Migron et Amona, qui ont été respectivement démolis en juin 2012, septembre 2012 et février 2017.

La Haute cour de Justice avait ordonné ces démolitions car ils avaient été construits sur des terrains palestiniens privés.

Un jugement similaire a été prononcé en septembre 2016 pour l’avant-poste de Netiv Haavot de l’implantation d’Elazar, où 15 maisons doivent être démolies en mars 2018.

L’un des projets qui devrait être « déposé » permettra la construction de 30 logements dans l’implantation d’Alon Shvut, qui permettront de loger les habitants de Netiv Haavot.

Malgré des informations annonçant l’approbation de 4 000 logements, le nombre exact de logements que proposera la sous-commission de planification de l’administration civile pendant ses réunions de mardi et mercredi devrait être de 1 941, et seulement 1 196 pour approbation finale.

La commission avait décalé sa réunion trimestrielle de plusieurs mois pour éviter d’irriter l’administration Trump.