Clinton compare les opérations russes à l’agression nazie
Rechercher

Clinton compare les opérations russes à l’agression nazie

Hitler avait transféré des milliers de personnes d’origine allemande vivant en Europe de l’Est et Centrale vers l’Allemagne nazie

L'ancienne secrétaire d'État américaine, Hillary Clinton, le 26 février 2014 (Crédit : Joe Raedle/Getty Images/AFP)
L'ancienne secrétaire d'État américaine, Hillary Clinton, le 26 février 2014 (Crédit : Joe Raedle/Getty Images/AFP)

Lors de sa première apparition publique depuis le renversement du président ukrainien Viktor Yanukovych, l’ancienne secrétaire d’État Hillary Clinton aurait comparé les opérations russes en Ukraine à l’agression nazie d’avant la Seconde Guerre mondiale.

Selon deux personnes participants à un événement de bienfaisance, Clinton a comparé la décision du Kremlin de délivrer des passeports russes aux habitants de la Crimée aux « transferts de population » organisés par les nazis.

« Elle a comparé la distribution de passeports russes aux ukrainiens ,étant liés à la Russie, aux actions de l’Allemagne nazie avant l’invasion des pays voisins par Hitler, » affirme Harry Saltzgaver, l’un des participants de la soirée qui se déroulait à Long Beach, en Californie.

« Elle a cependant déclaré, que même si cela rend les gens nerveux, rien n’indique que [Vladimir] Poutine est aussi irrationnel que l’instigateur de la Seconde Guerre mondiale. »

Afin de justifier l’annexion et la conquête, Adolf Hitler avait transféré des dizaines de milliers de personnes d’origine allemande vivant en Europe de l’Est et Centrale vers l’Allemagne nazie.

« Elle a affirmé que ce que Poutine fait est similaire à ce qu’a fait Hitler, de donner l’accès à la Russie aux Ukrainiens d’origine russe habitant en Crimée, » explique le second participant, resté anonyme. « Et c’était déroutant. »

Clinton a fait attention à ses propos tenus en public, en particulier ses commentaires sur la politique étrangère des États-Unis, depuis son départ du Département d’État.

Il semble que l’ancienne première dame devrait se représenter aux élections présidentielles en 2016, mais ses positions par rapport à la Russie pourraient lui nuire.

En tant que secrétaire d’État, Clinton était à l’origine de la tentative de renouvellement des relations diplomatiques avec la Russie.

Cette stratégie fera probablement l’objet de critiques si la situation en Ukraine ne venait pas à s’améliorer.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...