Coldplay a démenti une information de la Deuxième chaîne israélienne, qui avait annoncé que le groupe se produirait en novembre 2017 en Israël pour deux « concerts pour la paix » devant un public israélien et palestinien.

Un représentant du groupe a déclaré à Rolling Stone mardi que l’information était fausse.

La Deuxième chaîne avait annoncé lundi que que des concerts sans précédent étaient prévus les 3 et 4 novembre prochains, en extérieur, au nord de la mer Morte. Les billets auraient vendus en Israël et dans les territoires palestiniens.

La chaîne n’avait pas donné de détails sur l’emplacement des concerts, annonçant uniquement qu’ils se situeraient « en zone agricole ». La zone située juste au nord de la mer Morte est en Cisjordanie, sous contrôle sécuritaire israélien.

Vue aérienne des gouffres sur le rivage de la Mer Morte, le 30 septembre 2010 (Crédit : Yuval Nadel/Flash90)

Vue aérienne des gouffres sur le rivage de la Mer Morte, le 30 septembre 2010 (Crédit : Yuval Nadel/Flash90)

Le groupe britannique devait arriver en Israël deux semaines avant les concerts, et enregistrer avec des artistes palestiniens et israéliens.

Le chanteur de Coldplay, Chris Martin, est venu en Israël il y a deux mois, depuis Bombay, où le groupe était la tête d’affiche du Festival citoyen du monde. Il devait alors visiter des emplacements pour éventuellement organiser ce festival en Israël.

Deux récents clips de Coldplay ont été réalisés par des Israéliens.