Près de 1 500 personnes se sont rassemblées devant le palais de justice de Bruxelles dimanche pour honorer en silence les quatre victimes de la fusillade de la veille au Musée juif en Belgique.

L’organisation laïque, qui a réuni les Belges de toutes les ethnies et toutes les religions de la Belgique, le Centre d’action laïque (CAL), a appelé à une manifestation de soutien aux familles des victimes et à la communauté juive.

« Il n’y a pas qu’une seule communauté qui est touchée, c’est tout le monde », a déclaré Henri Bartholomeeusen, le président de l’assemblée générale du CAL, avant d’inviter la foule à observer quelques minutes de silence.

Les politiciens, y compris le Premier ministre belge Elio Di Rupo et le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, appellent à la vigilance contre la haine dans leurs discours et les participants ont exprimé leur colère et leur tristesse pour les événements du samedi 24 mai.

« Nous nous sommes lentement habitués aux petits actes antisémites, aux actes antisociaux, aux discours fondamentalistes », a déclaré Bartholomeeusen sur RTL, une chaîne de la télévision belge.

Pendant ce temps, environ 300 membres de la communauté juive se sont rassemblés devant le Musée juif de la Belgique dimanche soir pour réciter la prière pour les morts du Kaddish et allumer des bougies en leur mémoire.