Il y a plusieurs façons de célébrer Shavouot en Israël – la fête qui symbolise le don de la Torah – et vous pouvez donc adapter votre approche de la fête en fonction de vos priorités.

Si pour vous Shavouot, c’est avant tout la veillée et le fait d’étudier toute ou une partie de la nuit, il existe beaucoup d’options qui vont du Tikkoun traditionnel [lecture de versets de la Torah, des Tehilim et du Zohar] ou d’autres types d’études plus ou mois organisées, à Jérusalem mais aussi de plus en plus à Tel Aviv.

Il y a ceux qui transforment la fête en un week-end de cinq jours, étant donné que Shavouot commence mardi soir et se termine le mercredi soir [en Israël seulement], et qu’il est facilement relié au week-end en prenant un jour de congé le jeudi. On appelle cela « faire le pont » !

Lancer de l’eau est également une activité très prisée à Shavouot. S’il n’y a pas une grande bataille d’eau sur le Kikar Rabin de Tel Aviv ou dans votre parc local, vous pourrez toujours remplir des ballons d’eau et les asperger sur vos proches. Ou au pire, prendre un bon bain…

Enfin si Shavouot, c’est pour vous les produits laitiers avant tout [il existe une coutume ancienne de manger des repas lactés lors de cette fête en lieu et place des repas carnés qu’on mange normalement au cours des fêtes religieuses], voici une recette de desserts pour agrémenter vos repas de fête. Elle vous changera vraiment du gâteau au fromage !

Voici les sablés de Lori Rapp, qui a travaillé comme traiteur et monté sa propre enseigne, La Cuisine, en commençant dans sa propre cuisine. Elle est connue pour ses gâteaux mousse, ses tartes salées et plein d’autres recettes qui seront bientôt partagées dans son nouveau livre Les secrets de la cuisine de Lori Rapp.

Pour ce Shavouot, Lori Rapp nous propose des sablés fourrés aux fruits et à la crème. « Les sablés sont bien meilleurs quand ils sont frais », nous dit Lori, « donc si vous allez les garder pour plus d’une journée, il faut juste bien les envelopper et les
congeler ».

Sablés aux fruits (pour 12 personnes)
3 tasses de farine
3 cuillères à soupe de sucre
1 cuillère et demi à soupe de poudre à lever
2 cuillères à café de zeste d’orange
¾ de cuillère à café de bicarbonate de soude
1 pincée de sel
170 grammes de beurre
560 ml de crème aigre
2 cuillères à café de sucre

Préparation des sablés
Préchauffez le four à 220 ° C.
Mélangez la farine, le sucre, la poudre à lever, les zestes, le bicarbonate de soude et le sel dans le robot. Ajoutez-y le beurre en petits morceaux et mélanger jusqu’à obtenir de minuscules miettes. Ajoutez la crème aigre à la main avec une fourchette. Il suffit de mélanger légèrement.
Aplatissez la pâte en 12 carrés – elle sera collante – et mettez-les sur une plaque à pâtisserie tapissée de papier cuisson.
Badigeonnez avec la crème et saupoudrer avec les 2 cuillères à café de sucre.
Réservez au four pendant 12 à 15 minutes jusqu’à ce que le tout soit bien doré. Laissez refroidir et coupez dans la moitié.

Les fruits
Faites environ un litre de salade de fruits hachés, une combinaison que vous aimez, mélangée avec un peu de sucre et un peu de jus d’orange.

La crème chocolat blanc à l’orange
255 grammes de chocolat blanc
60 ml de jus d’orange fraîchement pressé
20 ml d’eau
360 ml de crème fraîche épaisse
Faites fondre le chocolat blanc, le jus d’orange et de l’eau dans un bol en verre résistant à la chaleur dans le four micro-ondes – à la moitié de sa puissance – pendant quatre minutes.
Remuez jusqu’à ce que le chocolat soit lisse et fondu, en le retournant à micro-ondes pendant 10 secondes à la fois, si nécessaire. Laissez refroidir jusqu’à ce qu’il soit à peine tiède mais encore liquide.
Fouettez la crème dans un mélangeur puis faites lui absorber le mélange de chocolat blanc.

Pour servir : Placez la moitié inférieure du sablé sur une plaque, le garnir de quelques cuillerées de salade de fruits, et recouvrez de crème au chocolat blanc. Disposez l’autre moitié et saupoudrez de sucre.

Et pour ceux qui se sentent moins ambitieux à la lecture de cette recette… vous pourrez toujours aller acheter quelques bons fromages, une bouteille de Chardonnay, et bien sûr ouvrir un bon livre.

Et même – pour les Tel-Aviviens qui le peuvent – terminer la fête au Parc Hayarkon avec les Rolling Stones !

Hag Sameah à tous !