Un smartphone israélien développé pour les aveugles fournit une technologie qui va maintenant aider les voyants à conduire de manière plus sûre. RAYGO est le premier système breveté smartphone qui permet aux conducteurs d’interagir avec leurs smartphones sans quitter des yeux de la route.

Si conduire pendant que vous êtes connecté est en passe de devenir plus sûr, c’est en partie grâce au travail accompli par l’équipe israélienne qui a développé Project RAY, un smartphone qui permet aux aveugles d’interagir avec leurs appareils. L’appareil RAY permet aux utilisateurs de naviguer en utilisant la voix et le toucher et fournit un retour vocal sensible pour guider les utilisateurs en fonction des besoins.

Les utilisateurs des appareils Ray peuvent dire le nom d’un contact, par exemple, et le téléphone composera automatiquement le numéro. Le dispositif comporte également une composante unique de contact ; toutes les actions sont faites en glissant un doigt sur l’écran vers le haut, le bas, la gauche ou la droite pour que l’appareil lise un email à voix haute voix, compose les numéros, ou envoie des messages.

C’est cette technologie tactile et vocale que les membres de l’équipe RAY ont adapté pour RAYGO, explique le co-créateur de l’appareil Boaz Zilberman, lorsqu’ils ont réalisé qu’ils avaient quelque chose qui pourrait être utile, non seulement aux aveugles mais aussi à ceux qui devraient garder les yeux sur la route et pas sur leurs écrans de leurs appareils pendant qu’ils conduisent.

« Habituellement, vous ne trouvez pas de technologies d’assistance ‘filtrées’ pour le grand public qui fournissent une solution de masse », a déclaré Zilberman. « Habituellement, c’est la technologie de masse qui est adaptée pour les personnes handicapées, mais dans notre cas, nous avons adapté la technologie que nous avons développée pour les aveugles à une utilisation plus générale. »

RAYGO se compose d’un contrôleur Bluetooth à cinq clés qui est monté sur le volant et fonctionne avec une application mobile qui adapte les applications pour qu’elles puissent être utilisées avec l’appareil. Lorsque, par exemple, un message WhatsApp arrive, l’application lit le message au conducteur, qui est alors en mesure de choisir parmi plusieurs réponses préenregistrées (« ça a l’air sympa », « je te dis ça plus tard », etc…) en appuyant sur une des touches. Il suffit de quelques minutes de formation pour maîtriser le système RAYGO et il permet aux utilisateurs de faire fonctionner un téléphone « aveuglément » tout en se concentrant sur la route.

Qu’en est-il des situations où même les petits mouvements des doigts seront une trop grande distraction pour les conducteurs ? RAYGO a aussi couvert cet angle. RAYGO surveille les mouvements du volant ainsi que la vitesse et l’emplacement en s’adaptant en temps réel aux conditions de conduite – il retient les notifications, met en pause un message et parle même plus lentement lorsque cela est nécessaire. Il veille à ce que l’attention des conducteurs reste sur la route.

Un appareil projet RAY (Crédit : Eyal Marilus)

Un smartphone du projet RAY (Crédit : Eyal Marilus)

Pour amasser des fonds pour la fabrication et la distribution de RAYGO, Zilberman et son partenaire Michael Vakulenko se sont tournés vers le site de financement participatif Indiegogo, en espérant lever 30 000 dollars en un mois. A deux semaines du terme, le projet est presque entièrement financé, ce qui est une bonne indication, affirme Zilberman, du caractère nécessaire de la solution RAYGO.

Boaz Zilberman (Crédit : Autorisation)

Boaz Zilberman (Crédit : Autorisation)

Le Conseil national de la sécurité, une organisation américaine de la sécurité routière, a déclaré que le mois d’avril serait le mois de la sensibilisation sur la distraction de l’attention au volant. Elle a lancé une campagne de sensibilisation pour ce problème majeur de sécurité routière.
Selon une étude réalisée par l’Université de l’Iowa cité par le groupe, la distraction au volant est l’un des principaux facteurs dans plus de 60 % des 1 700 accidents dans les véhicules conduits par des adolescents (les 16-19 ans) – l’utilisation du téléphone mobile est la cause direct de 12 % des accidents.

Project RAY est en développement depuis 2012. Les premières éditions du téléphone ont été mises en vente l’année dernière, et une foule d’admirateurs non-voyants a embrassé avec enthousiasme le dispositif, indique Zilberman. En 2013, le géant des télécommunications Qualcomm a adopté Project RAY dans le cadre de son initiative Wireless Reach, en aidant à mettre le dispositif sur le marché et a aidé l’équipe qui porte RAYGO à le concrétiser également.

« Nous sommes très heureux de créer un produit qui puisse aider presque tout le monde, et pas seulement un groupe restreint », a déclaré Zilberman. «Développer le dispositif RAY pour les malvoyants nous a beaucoup appris sur la façon dont les utilisateurs interagissent avec leurs appareils, et nous avons été en mesure d’utiliser cette information pour élaborer un nouveau produit qui, nous le croyons, va aider à sauver des milliers de vies. »