Commerce à Shabbat : Liberman s’oppose à la « coercition religieuse »
Rechercher

Commerce à Shabbat : Liberman s’oppose à la « coercition religieuse »

Le parti de la coalition Yisrael Beytenu, ainsi que plusieurs autres députés de la coalition ont déjà annoncé qu'ils voteraient contre le projet de loi

Marissa Newman est la correspondante politique du Times of Israël

Avigdor Liberman, ministre de la Défense, pendant la réunion du groupe parlementaire de Yisrael Beytenu à la Knesset, le 23 octobre 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Avigdor Liberman, ministre de la Défense, pendant la réunion du groupe parlementaire de Yisrael Beytenu à la Knesset, le 23 octobre 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman a redoublé lundi ses critiques à l’égard du projet de loi visant à fermer les supérettes durant le jour de repos juif.

Le parti de la coalition Yisrael Beytenu, ainsi que plusieurs autres législateurs de la coalition – Yehudah Glick et Sharren Haskel du Likud et Rachel Azaria de Koulanou – ont d’ores et déjà annoncé qu’ils voteraient contre le projet de loi, qui devrait être soumis au vote dans la soirée.

« Avec l’aide de Dieu, le projet de loi sur les supérettes ne passera pas », ironise-t-il lors de la réunion hebdomadaire de la faction Yisrael Beytenu.

« Je suis en faveur de la tradition juive, je suis en faveur des valeurs juives, et j’impose fortement la coercition religieuse », a poursuivi Liberman sur le même ton.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...