Une femme israélienne a affirmé qu’elle avait échappé à une attaque au couteau en repoussant son assaillant palestinien à Jérusalem sud, a affirmé la police dimanche après-midi.

La femme, d’une trentaine d’années, a déclaré à la police qu’un jeune arabe armé d’un couteau a essayé de la poignarder dans le quartier de Talpiot mais qu’elle a réussi à la repousser.

La police a commencé à fouiller la zone à la recherche du suspect, a affirmé un porte-parole.

« Un jeune homme, apparemment un arabe mineur, est passé à côté d’elle et est ensuite revenu dans sa direction, et selon la femme, elle a pris conscience qu’il avait un couteau dans sa main », a déclaré la police.

« Elle s’est battue contre lui et il a pris la fuite sans la blesser », a ajouté le porte-parole.

Peu de temps après, il y a eu des informations d’une attaque dans la zone de la Colonie Allemande de la capitale, entraînant l’arrivée sur place de police, de personnel médical d’urgence et de journalistes.

Mais ces informations se sont révélées fausses. La source de la fausse information concernant la Colonie Allemande semble avoir été une dispute personnelle entre deux personnes arabes à proximité du parc de Liberty Bell.

Des agences de presse ont cependant associé les deux incidents. Certaines ont donné l’impression qu’il s’agissait d’une tentative d’attaque ici, et pas à Talpiot, tandis que d’autres semblaient expliquer qu’il y avait eu deux attaques.

Dimanche matin, des officiers de police ont empêché une attaque au couteau à un point de contrôle dans les environs de Jérusalem. Un homme a couru vers un groupe de police au point de contrôle de Mizmoriya près de quartier de Har Homa à Jérusalem avec un couteau, a déclaré la police. Un autre officier, observant la zone à travers une caméra de sécurité, a vu l’homme charger avec le couteau et a averti les officiers, peut-on lire dans la déclaration de police.

La police a tiré et maîtrisé le terrorriste avant qu’aucun personnel israélien de sécurité ne puisse être blessé, précisait-on dans le communiqué. Le terroriste, ensuite identifié par des sources palestiniennes comme Naim Ahmad Yousif Safi, du village de al-Ubeidiya à l’est de Bethléem, est mort de ses blessures, a déclaré la police. Après l’incident, la route depuis l’implantation de Tekoa en Cisjordanie vers Jérusalem a été brièvement fermée à la circulation.

Plus tôt ce dimanche, deux adolescents palestiniens ont été tués par des soldats de l’armée lorsque l’un d’entre eux a ouvert le feu sur les soldats. Les troupes étaient en train de patrouiller aux alentours de l’implantation isralienne de Hinanit, près de Jenin. Les soldats sont arrivés sur zone en réponse à des informations au sujet de jets de pierre, a expliqué l’armée dans son communiqué. Il n’y a pas eu des blessés du côté israélien.