Dans le Neguev ou la Galilée, la réponse médicale en cas de situation urgente n’est certes pas la même que dans le centre du pays, où la concentration en hôpitaux est proportionnelle à la concentration de population.

« Nous savons la différence entre arriver après 90 secondes sur les lieux, après 3 minutes ou après 5 mn. Chaque seconde est une question de vie ou de mort » a expliqué Aryeh Dery, ministre de l’Intérieur et du développement des zones périphériques.

Le 25 décembre dernier, en présence des associations partenaires, le ministre a lancé ce nouveau projet développé par United Hatzalah à même de venir combler le manque de réponses médicales d’urgence dans le Néguev et la Galilée.

330 nouveaux volontaires juifs et arabes seront entraînés et viendront renforcer ce dispositif dans 30 localités jusque là trop éloignées des premiers secours.

Le maire de Shibli-Umm Al-Ghannam s’est déclaré « très fier de faire partie de cette extraordinaire coopération entre Juifs et Arabes qui collaborent pour sauver des vies à quiconque en a besoin gratuitement ».