Le Premier ministre britannique David Cameron a condamné dimanche les attaques meurtrières survenues à Copenhague, dénonçant un « attentat effroyable contre la liberté d’expression et la liberté de religion ».

Les attaques de « Copenhague constituent un attentat effroyable contre la liberté d’expression et la liberté religieuse », a déclaré dans un communiqué le dirigeant conservateur en adressant ses « pensées » aux victimes et à leurs proches.

« Le Danemark et le Royaume-Uni sont deux démocraties multi-ethniques et multiconfessionnelles épanouies et nous ne permettrons jamais à de tels actes de violence de causer du tort à ces valeurs », a ajouté M. Cameron, qui a offert au gouvernement danois son « soutien total ».

La chancelière allemande Angela Merkel s’est de son côté entretenue par téléphone avec la chef du gouvernement danois Helle Thorning-Schmidt, et dénoncé le « mépris pour la dignité humaine » suintant derrière les attaques.

« La chancelière a souligné que l’Allemagne se tenait fermement au côté du Danemark » et a promis à la Première ministre danoise « de rester en contact étroit sur les mesures de lutte contre le terrorisme ».

La police danoise pense avoir abattu dimanche matin à Copenhague l’auteur de deux fusillades, contre un débat sur la liberté d’expression et la principale synagogue de la capitale danoise, qui ont fait deux morts et cinq blessés.