Des centaines de personnes se sont rassemblées mercredi après-midi dans un cimetière juif de la capitale danoise pour rendre un dernier hommage à Dan Uzan, tué lors des attaques du week-end à Copenhague, a constaté une journaliste de l’AFP.

La chef du gouvernement danois, Helle Thorning-Schmidt, assistait à l’enterrement, placé sous la surveillance étroite de la police. De nombreuses personnes n’avaient pu entrer dans la salle de prière et étaient massées à l’extérieur.

« Tout le monde dans notre communauté connaissait Dan, il était (…) toujours prêt à apporter sa pierre à l’édifice (…) et il était un exemple à suivre pour toute la communauté », a déclaré à l’AFP le président de la communauté juive du Danemark, Dan Rosenberg Asmussen.

L’homme de 37 ans a été tué d’une balle dans la tête alors qu’il montait la garde samedi devant la grande synagogue de la capitale danoise, où était célébrée une bar mitzvah avec 80 convives.

Malgré le choc, des juifs danois présents aux funérailles ont rejeté les appels à émigrer en Israël. Un porte-parole de la communauté, Jeppe Juhl, avait déclaré lundi que l’appel du Premier ministre israélien ne serait pas suivi.

« Nous sommes très reconnaissants de la sollicitude de Netanyahu mais, cela étant dit, nous sommes Danois, nous sommes des Juifs danois mais nous sommes Danois, et ce n’est pas la terreur qui nous fera partir pour Israël », avait-il expliqué.

Le Danemark compte environ 8 000 Juifs, dont la plupart à Copenhague, selon les chiffres de la communauté.