La police israélienne a procédé mardi matin à un coup de filet contre Lehava, une organisation raciste d’extrême droite opposée à la coexistence avec les Arabes, dont elle a arrêté le chef et neuf autres membres.

« Après une enquête secrète (…) dix suspects, membres de l’organisation Lehava, ont été arrêtés pour être interrogés suite à des incitations et des appels à des actes de violence et de terreur racistes », a indiqué la police dans un communiqué.

Lehava a entre autres fait parler d’elle récemment avec l’incendie fin novembre d’une école bilingue arabe-hébreu à Jérusalem qui avait soulevé une vive émotion.

Le Shin Bet, service de sécurité intérieure, a révélé jeudi que trois jeunes d’une vingtaine d’années arrêtés quelques jours auparavant et soupçonnés d’avoir allumé cet incendie étaient membres de Lehava.

Ce groupe extrémiste israélien lutte contre l’assimilation des juifs et les relations avec les Arabes, en particulier à travers le mariage. Il s’inspire de l’idéologie de Meir Kahana, fondateur du mouvement raciste anti-arabe Kach, assassiné en 1990 à New York.