Les membres de HaBayit HaYehudi doivent choisir leur liste parlementaire, ce mercredi, malgré une contestation judiciaire sur les procédures de vote qui menaçait de faire avorter les primaires.

Eyal Bar Lev et Daniel Bashari, membres du parti, ont obtenu une injonction de la cour, mardi, d’arrêter le vote, mais mercredi matin, le tribunal de district de Lod a rejeté la décision et permis de tenir le vote comme prévu.

Quelque 77 000 membres du parti sont admissibles sur la liste du parti, qui compte 37 candidats en lice pour des places dans la 20e Knesset.

Seuls quelques sièges dans des places éligibles sont réellement en jeu, le reste étant soit réservé à la direction du parti soit à des membres de la faction Tekumah, dont les primaires se sont tenues plus tôt cette semaine.

Les sondages montrent que le parti recueillerait 15 sièges lors des élections législatives prévues pour le 17 mars.

262 bureuax de vote, répartis dans 126 localités à travers le pays, devaient ouvrir dans la matinée, la majorité ouvrant leurs portes à 15h00. Les urnes fermeront à 22h00 (heure locale).

S’adressant à la cour mardi, Bar Lev avait exigé que des invitations à participer aux primaires soient envoyées à chacun des membres du parti et que les bulletins de vote se trouvent à un emplacement central pour être comptés sous les yeux des observateurs, et garantir un processus démocratique juste.

Mardi, le tribunal a ordonné que les élections soient suspendues jusqu’à la résolution des problèmes.

A peine deux heures avant l’ouverture des bureaux de vote, le ministre de l’Economie Naftali Bennett, le chef du parti, a tenté de persuader Bar Lev et Bashari de renoncer à leurs objections et de permettre au vote de commencer à temps.

Des responsables du parti avaient qualifié la démarche de manœuvre préélectorale typique.

« C’est une manœuvre que l’on voit à chaque primaire et qui montre que nous maintenons les traditions du parti », a confié une source anonyme du parti à Ynet avant la décision du tribunal. « Les primaires auront lieu comme prévu. »

Selon Ynet, la plus grande part de l’électorat de HaBayit HaYehudi – environ 41 % – vient de la région centrale du pays où vit la majorité de la population israélienne. 25 % résident dans la périphérie et 22 % de Cisjordanie où le parti a une base solide.

HaBayit HaYehudi bénéficie d’un soutien accru parmi les jeunes Israéliens, avec plus de la moitié de ses électeurs de moins de 34 ans, et 22 % au-dessus de 50 ans.

En 2012, seulement 34 % des membres du parti avaient moins de 34 ans et environ le même pourcentage dépassait les 50 ans.