L’équipe nationale de football d’Israël sera opposée lundi soir à l’Espagne à Jérusalem, pour le dernier match de la phase de qualification – manquée – pour la Coupe du Monde 2018.

Le résultat du match n’aura pas de conséquences sur l’avenir des deux équipes pour la Coupe du Monde, puisque Israël est déjà éliminé et que l’Espagne a déjà assuré son billet pour l’année prochaine en Russie. Pourtant, une victoire d’Israël contre l’équipe espagnole tant redoutée constituerait une réussite importante pour les blancs et bleus.

Malgré les espoirs très importants des fans israéliens pour que l’équipe nationale puisse se qualifier pour la première fois depuis 1970, la tentative de qualification s’est soldée par un échec et un sentiment de frustration, notamment caractérisée par la suspension puis le départ du capitaine de l’équipe après qu’il a déchiré son brassard dans les dernières minutes d’une partie fondamentale pour la qualification qu’Israël a perdu contre la Macédoine le mois dernier.

Israël n’a remporté que trois victoires pendant sa phase de qualification, dont deux contre le Lichtenstein et l’autre 3-0 contre l’Albanie en novembre dernier. Le match contre l’Albanie a été joué avec des mesures de sécurité très strictes après l’arrestation par la police d’un groupe de 15 personnes en Albanie, au Kosovo et en Macédoine, qui préparaient une attaque pendant le match qui se jouait à proximité de la capitale, Tirana.

Avant le match de lundi soir, les joueurs de l’équipe espagnole ont eu la possibilité de faire du tourisme à Jérusalem, y compris dans la Vieille Ville et au mur Occidental.

La partie aura lieu au stade Teddy de Jérusalem, avec un coup d’envoi à 21h45.

Des agences ont contribué à cet article.