Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a comparé lundi le rattachement de la Crimée à la Russie à l’annexion des Sudètes par Adolf Hitler, a rapporté l’édition en ligne du magazine Der Spiegel.

« Hitler avait déjà utilisé de telles méthodes dans les Sudètes », a dit M. Schäuble devant une cinquantaine d’élèves berlinois réunis pour une discussion sur l’Europe, selon l’hebdomadaire.

Le ministre allemand des Finances a estimé que le président russe Vladimir Poutine utilisait les mêmes arguments que les nazis en clamant vouloir défendre les Russes considérés comme menacés en Ukraine.

Au nom du pangermanisme, Adolf Hitler avait envahi et annexé en 1938 les Sudètes, région de l’ouest de la République tchèque, affirmant vouloir libérer les Allemands de l’oppression tchécoslovaque.

Moscou ne cesse de répéter que le rattachement à son territoire de la Crimée repose sur le principe de la volonté des peuples à disposer d’eux mêmes, les habitants de cette péninsule du sud de l’Ukraine s’étant prononcés massivement en faveur de Moscou lors d’un référendum considéré comme illégal par les Occidentaux.

Interrogée lors d’une conférence de presse lundi sur la comparaison avec les agissements de Hitler, la chancelière allemand Angela Merkel a botté en touche.

« Je considère le rattachement de la Crimée comme un cas unique », a-t-elle dit lors d’un point presse avec le président sénégalais, Macky Sall. Elle a répété qu’il s’agissait « très clairement d’une violation du droit international ».

M. Schäuble n’est pas la première personnalité politique à comparer les agissements russes à ceux de l’Allemagne nazie.

Tout récemment, l’ancienne chef de la diplomatie américaine Hillary Clinton avait comparé l’intervention russe en Ukraine aux invasions nazies en Europe dans les années 1930, selon un journal local américain.