Une croix gammée et des graffitis appelant à la vengeance contre les extrémistes juifs qui ont récemment multiplié les agressions anti-arabes ont été découverts sur la tombe d’un rabbin dans un cimetière du nord d’Israël, a annoncé mardi la police israélienne.

« Des inscriptions ont été retrouvées sur la tombe d’un rabbin, près de Karmiel ainsi qu’une croix gammée », a indiqué à l’AFP Louba Samri, une porte-parole de la police israélienne.

Le graffiti « ‘Le prix à payer’ va payer » a également été peint en bleu sur la tombe du rabbin, a ajouté la police.

Sous l’appellation du « Prix à payer », des colons juifs extrémistes ainsi que des activistes d’extrême droite se livrent à des agressions contre des Palestiniens, des Arabes israéliens ou encore l’armée israélienne, en réaction à des décisions gouvernementales qu’ils jugent hostiles à leurs intérêts ou à des actes attribués à des Palestiniens.

Les actes de vandalisme des extrémistes juifs se sont multipliés dans le nord d’Israël, sans déclencher jusqu’à ce jour d’agression similaire en représailles. En deux semaines, une mosquée, un cimetière musulman, une église ont notamment fait l’objet d’actes de vandalisme.

Lundi, la police israélienne a annoncé l’arrestation de 7 mineurs soupçonnés d’avoir commis des attaques à motivation racistes et nationalistes, sous l’appellation du « Prix à payer ».

Malgré ces arrestations, la radio militaire israélienne a souligné que la plupart des récentes exactions de ce type étaient restées impunies.