Croix gammées et tags haineux retrouvés dans un centre juif et sur une église
Rechercher

Croix gammées et tags haineux retrouvés dans un centre juif et sur une église

La police de la banlieue de Washington recherche « diligemment » les vandales qui ont tagué des slogans antisémites et dénigrants durant Pessah

Les croix gammées et d’autres graffitis antisémites ont été retrouvés dans une banlieue de Washington DC, sur les murs d’un centre communautaire juif et d’une église voisine, ont annoncé mardi les autorités locales.

La porte-parole de la police du comté de Fairfax a déclaré qu’une enquête avait été ouverte suite aux incidents de vandalisme du JCC du nord de la Virginie et à l’Église Unie du Christ Little River à Annandale, en Virginie.

« Hitler avait raison », croix gammées et le symbole « SS » ont été tagués à l’extérieur du bâtiment JCC.

Jeff Dannick, directeur général du JCC, a déclaré que la découverte des graffitis le premier jour de la fête de la Pâque juive était particulièrement décourageante.

« Aussi douloureux que cela soit, c’est encore plus douloureux que cela se produise pendant Pessah », a déclaré Dannick à NBC Washington.

« Nous racontons cette histoire de génération en génération chaque année, pour ne jamais oublier », a-t-il déclaré au Washington Post mardi. « C’est un rappel douloureux de la dangerosité du monde, mais aussi de la façon dont nous pouvons surmonter ces difficultés ».

À moins de deux kilomètres, un bâtiment de l’église UCC a également été vandalisé avec des croix gammées, ainsi que des slogans homophobes et islamophobes.

« Défendez l’Amérique; Pas de musulmans », a été taggué sur la porte de l’église. Les mots « Jésus ne connaît pas de traîtres » ont été écrits sur le calendrier de la Semaine sainte de l’église et un panneau indiquant « Dites NON à la bigoterie anti-musulmane » a été enlevé.

« C’est juste déchirant de voir ce genre de chose se produire aujourd’hui », a déclaré le Dr David Lindsey à la station NBC locale.

Lindsey a dit qu’il soupçonnait que son église ait été ciblée en raison de son ouverture à la diversité.

Le centre communautaire juif et les membres de la communauté de l’Église ont commencé à nettoyer les graffitis mardi.

La porte-parole de la police de Fairfax, Tawny Wright, a déclaré que les crimes s’étaient déroulés entre 01h00 et 04h00 mardi matin et que les services de police étaient en train d’examiner les vidéos de surveillance.

« Nous enquêtons. C’est un crime – pas seulement les graffitis – mais c’est une pénalité encore plus sévère si le crime est motivé par un préjugé comme c’est actuellement le cas et nous travaillons très activement », a déclaré Wright aux journalistes locaux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...