Des dizaines de croix gammées ont été peintes à la bombe le long de la route menant au mur Occidental à Jérusalem au cours des derniers jours.

Le vendredi, des croix gammées et des graffitis haineux appelant à la « Mort aux Juifs » ont également été trouvés en dehors de la ville du sud de Rahat, a indiqué le site de nouvelles Ynet.

La police enquête sur l’incident.

La députée Likud Ayelet Shaked a posté sur sa page Facebook des images des graffitis peints à Jérusalem.

Elle a ajouté un refrain sarcastique, sur l’absence de condamnation générale, sur sa page Facebook.

« Vous avez sûrement vu ces photos partout dans les médias », écrit-elle. « Tzipi Livni a sûrement dénoncé. Certes, le président Peres a déjà fait une visite. Certes, le ministre de la Sécurité intérieure a qualifié cet acte de terrorisme. Oh, désolé, c’est seulement une croix gammée. Pas trop grave. »

Les croix gammées à Jérusalem surviennent au milieu d’une recrudescence des tensions entre les habitants juifs et arabes de la ville à la suite de l’assassinat de Muhammed Abu Khdeir, causant trois jours d’émeutes dans les quartiers de Jérusalem-Est.