Penelope Cruz et Javier Bardem sont simplement deux des vedettes et des réalisateurs du cinéma espagnol à avoir ajouté leurs noms à une dénonciation sévère de l’opération d’Israël à Gaza, la qualifiant de « génocide ».

Cruz et Bardem, tout comme le célèbre réalisateur espagnol Pedro Almodovar et des dizaines d’artistes du pays, ont inscrit leurs noms dans une lettre ouverte fustigeant l’incursion d’Israël qui dure maintenant depuis trois semaines dans la bande de Gaza. Le but de cette opération est d’arrêter les tirs incessants de roquettes depuis Gaza sur les citoyens israéliens. Il s’agit également de détruire les dizaines de tunnels de terroristes qui traversent la frontière.

La situation à Gaza, peut-on lire dans la lettre, « est difficile à comprendre et impossible à justifier. Il est honteux que l’Occident puisse permettre un tel génocide »

La lettre a été publiée dans plusieurs journaux espagnols. Elle demande à Israël de lever son blocus de Gaza et accuse la communauté internationale de ne rien faire tandis que des citoyens de Gaza sont soumis à la destruction, au manque d’accès à l’eau et à l’électricité, et à une liberté de déplacement très réduite.

La déclaration ne fait pas mention des actions du Hamas, organisation reconnue internationalement comme terroriste, qui tire des milliers de roquettes sur les citoyens israéliens, préparant et exécutant des enlèvements. La déclaration évite également de mentionner le fait que la frontière de Gaza avec l’Egypte reste close.