Le gouvernement cubain, aux avant-postes de la condamnation de l’intervention militaire israélienne dans la bande de Gaza, a annoncé jeudi y avoir envoyé six tonnes de médicaments et de matériel médical.

La cargaison, « composée de six tonnes de médicaments et de matériel à usage unique, a été remise par le chargé d’affaires de l’ambassade de Cuba au Caire, Alexander Pellicer, au premier conseiller de la délégation de Palestine, Basheer Abu Hatab, et à des fonctionnaires du Croissant-rouge égyptien », a annoncé le portail Internet officiel Cubadebate.

Par ailleurs, signale Cubadebate, le gouvernement de Raul Castro s’est dit disposé à recevoir à Cuba des Palestiniens blessés dans le conflit avec Israël.

Abu Hatab a salué quant à lui ce « geste noble de Cuba », qui « soulagera la situation difficile que traverse Gaza face à la pénurie de médicaments et de matériel médical » dans ses hôpitaux », rapporte encore le site internet cubain.

Le 26 août dernier, Israël et la formation islamiste qui contrôle la bande de Gaza ont conclu un accord de cessez-le-feu, mettant fin à cinquante jours de guerre.

Cuba a rompu ses relations diplomatiques avec Israël en 1973, à la suite de la guerre du Kippour.

Début août, l’ex-président cubain Fidel Castro avait évoqué dans une tribune un « holocauste palestinien à Gaza », estimant qu’Israël pratique une « nouvelle forme de fascisme » dans ses opérations militaires à Gaza.