Plus de 100 « sites de culte » contenant des sculptures sexuelles, des tombes et des figures en forme d’homme, remontant environ à 8 000 ans, ont été retrouvées dans les montagnes près d’Eilat, dans le sud d’Israël.

Les découvertes, qui incluent une variété de structure et d’objets phalliques en pierre, ont été trouvées à 12 kilomètres de la ville touristique d’Eilat, une région que l’on pensait contenir peu de sites préhistoriques, a annoncé le Daily Mail mardi.

Uzi Avner, un expert archéologique du désert au Centre pour la mer Morte Arava qui a dirigé l’équipe ayant découvert les sites, a expliqué qu’une interprétation préliminaire des objets évoque deux aspects symboliques : la fertilité et la mort.

La fertilité est représentée par des « pierres pourvues d’une perforation allongée (en forme de vulve) et par la combinaison de cellules allongées et de cercle », selon l’équipe de recherche qui a récemment publié les découvertes dans le journal de la Société Préhistorique d’Israël.

La mort est certainement représentée par l’enterrement d’objets de pierre, posés à l’envers.

Parmi les objets, une figure en forme humaine a été retrouvée enterrée à proximité, avec seulement le sommet visible à la surface.

Selon Avner et son équipe, des sites similaires ont été trouvés dans d’autres régions d’Israël et en Jordanie.

Ceci les conduit à croire qu’ils représentent un phénomène plus large qui offre un nouveau regard sur les sociétés néolithiques du désert et leur culture.

« La combinaison des symboles de la fertilité et de la mort est typique des croyances dans les sociétés traditionnelles », a déclaré Avner au site d’informations Ynet mercredi.

« Selon la croyance ancestrale, le mort ne quitte pas la famille, mais continue à vivre avec eux comme un esprit, les défunts sont invités aux fêtes et aux célébrations, ils prennent une part active de la vie commune, même après la mort. »

L’équipe de recherche explique que la densité des sites est phénoménale, en prenant en considération les pratiques d’habitation des sociétés néolithiques, tout comme les conditions environnementales dans la zone.

Les chercheurs ont ensuite déclaré que le grande nombre de sites de cultes trouvé suggère que de nombreux autres pourraient être découverts dans le Négev, le sud de la Jordanie et les montagnes du Sinaï.